Les lauréats du prix « Une reprise d’entreprise artisanale réussie »

Pascal Gonnord, tripier, Joël Brulé, taxi-ambulancier, Estelle Sauvage, chef d’entreprise de maçonnerie couverture, trois repreneurs d’entreprises, venus d’horizons différents mais avec la même volonté de réussir dans leur projet.

Leur parcours a retenu l’attention du jury qui a souhaité en faire les lauréats de l’édition 2010 du Prix « Une reprise d’entreprise réussie ». Ce prix permet de mettre à l’honneur 3 parcours de reprise réussie et de récompenser celles et ceux qui ont osé le pari de la reprise d’entreprise. Ils ont été récompensés le 30 novembre dernier à l’occasion d’une cérémonie.


Le palmarès


1er prix : 700 € - « Triperie Gonnord Pascal » - Pascal Gonnord – Tripier à Saint Jean de Touars

Son parcours …..
Pascal Gonnord a repris en 2006 la triperie de Gérard Lucet à Saint-Jean-de-Thouars. C’est avec son prédécesseur qu’il apprend le métier. Il vend exclusivement sur les marchés de Thouars, Bressuire, Loudun, Poitiers et Neuville. Sa clientèle est principalement constituée de particuliers. En 2009, il fait construire un laboratoire de transformation fonctionnel sur la zone industrielle de Saint-Jean-de-Thouars. Il peut ainsi fabriquer dans les meilleures conditions les recettes qui font pleinement partie de la gastronomie française : tripes à la mode de Caen, rognons au madère, langue de bœuf sauce piquante, tête de veau en ficelle sauce gribiche, ris de veau et bien d’autres encore. Depuis sa reprise d’entreprise, il a tenu à diversifier ses produits. Son activité augmentant, son épouse l’a rejoint dans l’entreprise. Malgré un volet administratif un peu fastidieux, la reprise d’entreprise s’est très bien passée et Pascal Gonnord reste en contact avec son prédécesseur. Il envisage la création de nouveaux produits, l’agrandissement de son laboratoire et l’achat de nouveaux matériels. Pascal Gonnord tire un bilan positif de son expérience de reprise d’entreprise car il a le plaisir d’exercer un métier qu’il aime en toute liberté.


2e prix : 500 € - « Ambulances de Gâtine » - Joël BRULE – ambulancier taxi à L’Absie

Son parcours ……
Après l’obtention d’un bac général option biologie et d’un BTS gestion de l’eau, c’est au cours de jobs d’été qu’il découvre le métier d’ambulancier. Titulaire d’un certificat de capacité ambulancier, il sera salarié pendant environ trois ans dans ce domaine. Insatisfait de son évolution dans la profession, il mettra cette expérience entre parenthèses le temps de reprendre et de redresser la situation d’un bar snack en difficulté. Cinq ans plus tard, il reprend une entreprise d’ambulance-taxi à l’Absie. A ce jour, l’entreprise est toujours spécialisée dans le transport sanitaire et non sanitaire mais aussi dans le transport des personnes à mobilité réduite, une activité qui remplace le taxi 7 places sous utilisé. L’épouse de Joël Brulé est associée salariée dans l’entreprise. Depuis la reprise, Joël Brulé a régulièrement renouvelé le parc véhicules et a fait l’acquisition de nouveaux locaux exploités en bureau, garages et station de lavage. Le prédécesseur a accompagné pendant plusieurs mois le repreneur. Malgré quelques difficultés d’adaptation à la vie locale, à l’entreprise et au matériel, Joël Brulé retire une satisfaction de cette expérience qui en terme d’investissement personnel et financier permettent de s’épanouir dans une activité valorisante et passionnante.


3e prix : 300 € - SARL BLAIZEAU J et E – Estelle Sauvage – Maçonnerie Couverture à Juscorps


Son parcours ……
CAP et BEP communication, administration et secrétariat en poche, Estelle Sauvage occupera de nombreuses années un poste administratif au ministère de l’éducation nationale. En octobre 2008, elle reprend avec son frère, l’entreprise familiale en raison du départ à la retraite de son père, Joël Blaizeau. Celui-ci a été présent la première année pour accompagner cette passation qui, même si elle s’est parfaitement bien passée, met en évidence les différences de méthode d’une génération à l’autre. Depuis la reprise, Estelle Sauvage a développé le suivi des chantiers et créé un site internet. Elle projette la création d’un dépôt sur sa commune. Il y a deux ans, l’entreprise a investi dans une machine à enduire pour faire évoluer l’activité de l’entreprise. Une nouveauté qui vient renforcer l’activité de maçonnerie neuve et ancienne, rénovation, couverture, assainissement et terrassement. Estelle Sauvage éprouve une grande satisfaction personnelle car elle a toujours voulu faire plus.


prix-reprise-2010
De gauche à droite : Jean-Claude Aubineau, Joël Brulé - 2e prix, Pascal Gonnord - 1er prix,
Estelle Sauvage - 3e prix, Jean-Michel Banlier et Pascale Marteau

FSE-NA

© Chambre de métiers et de l'artisanat des Deux-Sèvres 2018